Fracture du fémur : les meilleurs traitements

fracture du fémur

La fracture du fémur est une brisure qui s’observe au niveau de la cuisse. Elle survient dans la plupart des cas chez des personnes âgées, à la suite d’une chute brutale. La fracture du fémur requiert un traitement médical adapté afin de soulager la victime. Souhaitez-vous avoir une idée des meilleurs traitements disponibles pour ce type de fragment ? On vous dit tout dans les lignes à suivre.

Le traitement chirurgical par arthroplastie

Le traitement chirurgical par arthroplastie est l’un des plus efficaces pour la fracture du fémur. Il consiste fondamentalement à disposer au niveau de la concavité postérieure brisée, un accessoire qui facilite le mouvement. Celui-ci se place vers la zone de la courbure pour remplacer efficacement le col ainsi que la tête fémorale.

Lire également : Quelles sont les cartes avantage proposées par la SNCF ?

Pour un traitement chirurgical par arthroplastie, une prothèse est utilisée par le chirurgien pour créer une torsion ou une flexion de l’axe longitudinal. C’est un matériel qui est fortement utilisé pour les fractures les plus cervicales et les plus complexes à soigner. La prothèse se choisit généralement selon le type de cassure et l’état de santé général de la victime.

Le spécialiste chargé de l’intervention est le plus apte à indiquer le modèle qui convient le mieux à cette opération. Pour ce type d’intervention chirurgicale, il est donc préférable de demander des conseils à ce professionnel pour opérer le meilleur choix. Même s’il est efficace, ce traitement requiert cependant un moyen financier assez élevé pour l’acquisition des accessoires nécessaires à la réussite de l’opération.

A découvrir également : 1500 brut en net : calculer son salaire en net mensuel (cadre et non cadre)

Le traitement chirurgical par ostéosynthèse

Pour traiter une fracture du fémur, l’une des meilleures options qui s’offrent à vous est de procéder par intervention chirurgicale de type ostéosynthèse. Il convient de souligner qu’elle est moins coûteuse et ne s’utilise que dans certaines situations. Le traitement par ostéosynthèse permet aux spécialistes dans un premier temps de réaligner les différentes parties fracturées du fémur.

Il consiste en un second temps à fixer les zones entre elles afin de les maintenir au niveau de l’axe normal. Il s’agit donc d’une réduction de la fracture. Elle se fait sans l’usage d’un accessoire spécifique comme la prothèse. Dans le cadre d’une ostéosynthèse, aucune partie de l’os n’est donc remplacée par quoi que ce soit.

En outre, notez que le traitement par ostéosynthèse de la fracture du fémur se fait dans un bloc opératoire. C’est une opération qui requiert une anesthésie générale du patient avant la fixation. Cette dernière est réalisée dans la plupart des cas à l’aide de matériel orthopédique. Ce type de traitement est mis à contribution pour différentes fractures. Il est donc utilisé pour les vraies cassures cervicales et pertrochantériennes.

Le suivi par rééducation

fracture du fémur

La rééducation fait partie intégrante du traitement de la fracture du fémur. Toute opération chirurgicale doit être suivie d’un tel processus afin d’être accomplie. Celle-ci se fait par kinésithérapie et permet à la victime d’apprendre à marcher à nouveau. Retenez que cette étape du traitement de la fissure peut prendre un certain temps.

Elle doit commencer très tôt pour permettre au patient de retourner rapidement à son quotidien. Dans la majorité des cas, la mise en fauteuil doit se faire tous les premiers jours qui suivent l’opération. Si la rééducation débute le plus tôt possible, la chance de se mettre au plus vite à la marche est très élevée.

S’il s’agit d’une mise en place de prothèse, la reprise de l’appui est demandée par le médecin soignant le jour qui suit immédiatement l’opération. Par ailleurs, pour une réduction ostéosynthèse, il est possible d’attendre une à deux semaines. En fonction de la gravité des cas, les chirurgiens recommandent une durée d’attente d’un mois entre l’opération et la rééducation.

L’utilisation de l’anticoagulant

Pour traiter la fracture du fémur, les spécialistes utilisent dans certaines conditions l’anticoagulant. Il s’agit d’un traitement complémentaire qui permet aux patients de se mettre sur pied rapidement. Le procédé par anticoagulant permet l’embolie pulmonaire ou la prévention de la phlébite.

Il doit être mis à contribution 15 jours encore après que le patient ait repris complètement l’appui. La fracture du fémur s’améliore considérablement après l’usage de l’anticoagulant. Il permet de raccourcir le délai de consolidation sur 3 mois maximum.

ARTICLES LIÉS