Quel est le prix d’une chambre universitaire ?

Il existe différentes catégories de logements étudiants :

1/ Logements subventionnés par les établissements d’enseignement supérieur

Ces logements sont intéressants pour les étudiants car les loyers proposés sont généralement moins chers que la moyenne et ce, pour un bail de 10 mois et pour une situation géographique idéale par rapport au campus. La demande étant forte pour ce type d’hébergement, il est donc conseillé de contacter l’établissement dans lequel vous allez étudier en mars afin de voir ce qu’il peut vous offrir. = entre 230€ et 350 €/mois

Lire également : Crossway : se connecter à son compte

2/ Logements gérés par des propriétaires privés

Famille d’accueil : dans ce cas, le propriétaire vous donne une partie de son logement en échange d’un loyer. Vous vivez dans une maison que vous partagez avec le propriétaire donc vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez ! Avant de signer un contrat de location avec lui, il est préférable de s’assurer que le pouvoir circule bien entre vous et que les règles relatives au partage de la maison conviennent vous. = entre 250€ et 400 €/mois

Prix• Studio/flat : si vous êtes seul dans l’âme et que vous souhaitez gérer votre vie étudiante de manière totalement autonome, cette option peut vous intéresser. Dans la plupart des cas, ce type d’hébergement propose une pièce principale polyvalente (lit, bureau, petite kitchenette) ainsi qu’un petit espace séparé avec toilettes et baignoire/douche. En revanche, en termes de prix, cette solution est souvent plus onéreuse. = entre 250€ et 550 €/mois

A voir aussi : Le métier de dessinateur, que faut-il savoir ?

Prix• Community Kot : vous aimez vivre ensemble et souhaitez partager votre quotidien avec d’autres étudiants ? La structure des kots communautaires est généralement conçue de telle sorte que chaque étudiant dispose d’une chambre privée de même taille et partage en commun d’autres pièces telles que la cuisine, la salle de bain, les toilettes ou le salon. Le loyer est donc souvent le même pour tout le monde. Cette solution peut être très avantageuse financièrement, mais il faut tenir compte du fait que vivre ensemble avec d’autres étudiants exigent le respect de certaines règles, d’autant plus que ce type de logement compte souvent plus d’une douzaine d’étudiants. = entre 170 et 300 €/mois par personne

Prix• Colocation : ici, le propriétaire loue l’intégralité de son logement (qui n’est pas spécialement conçu comme un appartement communautaire) et laisse les étudiants gérer le partage des différents espaces et donc le loyer. Pour cette solution, il est préférable de former un groupe de personnes de confiance partageant la même vision de la vie en commun. = entre 200 et 500 €/mois par personne

Prix• Project room (KAP) : Un kit de projet (kap) est une association composée de 8 à 12 étudiants, qui en plus de vivre ensemble dans un logement communautaire (un kot), réalisent un projet qui leur tient à cœur. Il y a aujourd’hui environ 130 kots à projeter en Belgique, dont 80 sur le site de Louvain-la-Neuve (http://www.kapuclouvain.be/), une trentaine sur le site de Woluwe (www.wolevents.be), environ quinze à Namur (www.age-namur.be/animation/kaps). Ces KAP’s rassemblent plus de 1000 étudiants. = entre 200 et 350 €/mois

Prix• Logement intergénérationnel : avoir un kot étudiant avec une personne âgée ? Cette idée vous intéresse ? Vous pouvez ensuite consulter le site de l’association à but non lucratif 1 toit 2 ages (www.1toit2ages.be), spécialisée dans ce type de solution de logement étudiant. Avantages pour l’étudiant : un logement économique, un environnement propice à la réussite des études, vivre une réunion. = 180 €/mois 250 € de frais annuels.

• Logement international : via la plateforme internationale du logement pour étudiants et jeunes professionnels : Housing Any Where.

Dernier conseil

Quand devez-vous commencer votre recherche et à quoi devez-vous faire attention ? Pour bénéficier d’un large choix d’opportunités, il est préférable de commencer votre recherche dès le mois de mars, notamment dans le cadre de logements subventionnés par les établissements d’enseignement supérieur. Les moins prévoyants s’assureront d’intensifier leur recherche juste après les 1ère et 2ème sessions d’examen, périodes pendant lesquelles de nombreux aménagements seront disponibles. De plus, il est préférable de ne jamais effectuer de virement ou de paiement tant que vous n’avez pas rencontré le propriétaire, visité l’appartement en détail et signé le bail. Enfin, avant de signer un contrat de location, il est préférable de vérifier s’il est valide pour une période de 10 mois ou 12 mois. Si le propriétaire impose une durée de 12 mois lorsqu’un succès lors de la première session est possible, vous pouvez demander au propriétaire de sous-louer éventuellement la chambre en juillet/août à un autre étudiant qui J’ai une deuxième session.

ARTICLES LIÉS