Qu’est-ce qu’un PER individuel ?

En résumé :

  • Qu’est-ce que le PER ?
  • Comment fonctionne le PER ?
  • Qui peut ouvrir un RIP individuel ?
  • Comment ouvrir un RIP individuel ?
  • Quels types de paiements puis-je effectuer pour mon PER individuel ?
  • Avantage fiscal sur les paiements volontaires
  • Comment les économies réalisées sur mon PER sont-elles gérées ?
  • Comment récupérer mes économies à partir d’un PER individuel ?
  • Quelle est la fiscalité du PER ?
  • Comment puis-je transférer mon épargne-retraite vers un PER ?
  • Le PER Eres

Qu’est-ce que le régime d’épargne-retraite (PER) ?

Le Retirement Savings Plan (PER) est le nouveau régime d’épargne-retraite créé par la loi PACTE.

Outil de capitalisation remarquable, le nouveau PER 2019 permet de constituer un revenu complémentaire à la retraite dans des conditions sociales et fiscales très avantageuses.

Ce nouveau produit d’épargne intègre les meilleures caractéristiques (sortie de capital de 100%, paiements volontaires déductibles, flexibilité des transferts,…) des anciens produits de pension (PERCO, PERP, contrat Madelin, article 83 qui ne peut plus être souscrit à partir du 1er octobre 2020) et crée un cadre commun applicable à tous les produits. Ultimement, il vise à les remplacer afin que chaque épargnant puisse regrouper l’ensemble de son épargne-retraite en un seul régime.

A voir aussi : Pourquoi la retraite à 65 ans ?

Comment fonctionne le PER ?

Le fonctionnement du PER est simple.

Il peut être souscrit dans le cadre de l’entreprise (société PER) ou sur une base individuelle (PER individuel, PERIN). Qu’il soit souscrit dans le cadre de l’entreprise ou à titre individuel, le PER doit s’articuler autour de trois compartiments :

  • Compartiment individuel (successeur des contrats PERP et Madelin)
  • Compartiment collectif (successeur de PERCO)
  • Compartiment de catégorie (successeur de Article 8, paragraphe 3

Lire également : Pourquoi les cheminots sont contre la réforme des retraites ?

Bon à savoir : Dans le cadre de l’entreprise, les 3 compartiments peuvent être actifs (accueillir de nouveaux paiements, en plus des transferts d’anciens contrats de retraite ou d’autres RIP).

Si le PER est souscrit individuellement, seul le compartiment individuel est actif. Les deux autres compartiments (collectifs et catégoriels) sont des compartiments « passifs » et ne peuvent accueillir que des transferts d’épargne déjà constitués sur un ancien régime de retraite ou provenant d’un autre PER.

Qui peut ouvrir un RIP individuel ?

Tout le monde peut ouvrir un PER individuel, sans limite d’âge et sans conditions liées au statut social ou à la situation professionnelle.

A savoir : certains joueurs peuvent appliquer une limite d’âge pour l’abonnement pour des raisons commerciales.

Produit d’épargne-retraite universel, le PER peut accueillir les paiements de tout type d’épargnant individuel : dirigeants d’entreprise, travailleurs indépendants (TNS), professions libérales, chômeurs, demandeurs d’emploi… Même les retraités et les mineurs peuvent ouvrir un PERIN.

A savoir : Le PER individuel est particulièrement intéressant pour tous les assujettis qui souhaitent économiser de l’impôt tout en préparant leur retraite. Nous recommandons plus spécifiquement d’ouvrir un PER aux contribuables dont la tranche marginale d’imposition est au moins égale à 30 % (un peu plus de 51 000€ de revenus soumis au barème pour un couple).

Contactez-nous pour souscrire un PER individuel

Comment ouvrir un PER individuel ?

Le PER individuel peut être ouvert :

  • auprès d’un établissement bancaire (PER bancaire donnant lieu à l’ouverture d’un compte titres)
  • ou auprès d’une compagnie d’assurance (assurance PER qui donne lieu à l’adhésion à un contrat d’assurance-vie)

À savoir : Le principal la différence entre l’assurance RIP bancaire et l’assurance RIP réside dans la nature des investissements proposés. Le PER bancaire propose un investissement dans des titres, des fonds communs de placement (FCP) ou des fonds communs de placement d’entreprise (FCPE), tandis que le PER d’assurance propose un investissement en unités de compte ou en fonds en euros.

Quels types de paiements puis-je effectuer pour mon PER individuel ?

Vous pouvez financer votre contrat PER individuel par :

  • paiements volontaires. Ces paiements sont gratuits et peuvent être planifiés ou ponctuels. Ils sont déductibles du revenu imposable par défaut et non déductibles sur option ;
  • transferts d’épargne déjà constitués sur un ancien régime de retraite ou d’un autre PER.

Les compartiments collectifs et catégoriques du PER individuel ne peuvent être financés que par le transfert d’un PER d’entreprise à un PER individuel :

  • sommes dérivées de l’incitation, de la participation et de la contribution de l’employeur,
  • jours de repos y compris l’épargne temps de compte (CET),
  • paiements obligatoires de la part de l’entreprise ou de l’employé.

Avantage fiscal sur les paiements volontaires Les paiements volontaires

effectués au cours d’une PER individuelle au cours d’une année sont déductibles à 100 % du revenu imposable de cette année, dans les limites des limites d’épargne-retraite et/ou des plafonds Madelin pour les EVF.

  • Chaque salarié salarié peut verser dans sa PER jusqu’à 10% de son revenu net d’activité professionnelle, avec report possible sur 3 ans des plafonds non utilisés et mise en commun possible entre conjoints/partenaires mariés dans le PEP ;
  • Chaque travailleur indépendant TNS peut payer dans son RIP jusqu’à 10 % de son bénéfice imposable (dans la limite de 8 fois le plafond annuel du PASS de sécurité sociale) auquel s’ajoute un supplément de 15 % sur la fraction de ce bénéfice comprise entre 1 et 8 fois le PASS.

Comment sont gérées les économies réalisées sur mon RIP ?

La gestion pilotée est la mode de gestion par défaut. La gestion gérée vise, par définition, à réduire progressivement les risques et à arbitrer les économies de chaque bénéficiaire entre le moment où il investit et le moment où il récupère son argent (lorsqu’il prend sa retraite). Chaque bénéficiaire fixe lui-même son horizon d’investissement puis bénéficie d’un pilotage automatique et individualisé. Les économies sont investies entre les différents supports qui sont réaffectés régulièrement au fil du temps en fonction de la grille choisie.

Vous avez également la possibilité de demander la gestion gratuite de votre PER.

A

savoir : Eres propose une gamme de 3 grilles de gestion pilotées pendant la PER d’entreprise et 12 grilles de gestion des retraites au cours de la PER individuelle, dont certaines incluent 20 à 40 % de biens immobiliers.

Comment récupérer mes économies à partir d’un PER individuel ?

Liquider votre PER individuel au moment de la retraite

L’

épargne constituée sur un PER peut être payée par le pensionné au plus tôt :

à

  • la date du le paiement de sa pension dans le cadre d’un régime d’assurance vieillesse obligatoire,
  • ou à l’âge légal de la retraite (aujourd’hui 62 ans).

Pour la partie correspondant aux paiements volontaires (compartiment 1) et la partie correspondant aux flux de l’épargne du personnel (compartiment 2), le détenteur pourra choisir lors de la liquidation entre

une

  • sortie de capital de 100 % à l’échéance (en une seule fois) ou via des rachats fractionnés ). Sortie anticipée possible pour l’acquisition de sa résidence principale
  • une rente viagère
  • une sortie partielle en capital et en rente

Le compartiment catégorique n’est disponible que sous forme de rente viagère.

Liquidez votre PER individuel avant l’âge de la retraite (cas de libération anticipée)

Compartiments 1 et 2 : il est possible de récupérer 100 % de votre épargne en capital à l’avance pour l’acquisition de votre résidence principale

Tous les compartiments : des économies peuvent être récupérés à l’avance pour les raisons suivantes :

  • Le décès du conjoint du titulaire ou de son partenaire lié par un pacte de solidarité civile ;
  • Le handicap du titulaire, de ses enfants, de son conjoint ou de son partenaire lié par un pacte de solidarité civile ;
  • La situation de surendettement du titulaire ;
  • Expiration des droits d’assurance chômage du titulaire (licenciement uniquement) ;
  • Le non-renouvellement du mandat social et l’absence de contrat de travail et de mandat social depuis au moins 2 ans ;
  • La cessation du travail indépendant de l’opérateur historique à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire, ou toute situation justifiant un tel retrait ou rachat selon le président du tribunal de commerce où une procédure de conciliation est engagée, qui en fait la demande avec l’accord du titulaire

Quelle est la fiscalité du PER ?

À l’entrée, les paiements volontaires effectués sur l’individu Les RIP sont déductibles à 100 % de l’impôt sur le revenu (dans les limites des plafonds d’épargne-pension et/ou des plafonds Madelin pour les NIS).

À la sortie, les paiements volontaires qui ont été déduits (à l’entrée) seront soumis à l’impôt sur le revenu sur la part des paiements effectués. Quant aux gains en capital réalisés lors de l’investissement, ils seront soumis au PFU (prélèvement forfaitaire unique) jusqu’à 30 %.

En revanche, lorsqu’il n’y avait aucun avantage fiscal à l’entrée sur les paiements volontaires (paiements volontaires non déductibles), il n’y a pas d’impôt sur le revenu sur la partie des envois de fonds. Seules les plus-values sont imposées (30 % PFU).

Tout ce que vous devez savoir sur la fiscalité du PER en cas de sortie de capital

Comment puis-je transférer mon épargne-retraite vers un PER ?

La loi Pacte vous permet de transférer, depuis le 1er octobre 2019, votre épargne-retraite construite sur un ancien produit (PERCO, PERP, Madelin, Article 83, Préfon, Corem, CRH) au nouveau plan d’épargne-retraite PER selon les règles d’allocation suivantes :

La loi du pacte établit également une fluidité de transfert entre les RIP afin que les épargnants puissent gérer l’ensemble de leur épargne-retraite sur une seule enveloppe s’ils le souhaitent. Le transfert des droits du PER au PER a toujours lieu dans le même compartiment :

  • les sommes économisées sur un compartiment individuel seront transférées dans le compartiment individuel du nouveau plan,
  • les sommes du compartiment collectif vers le compartiment collectif du nouveau PER
  • et les économies accumulées dans le compartiment catégorique seront transférées dans le compartiment catégorique du nouveau régime d’épargne-retraite.

Tout ce que vous devez savoir sur :

les

  • frais de transfert PER, PERP vers PER et les règles de transfert pour les anciens et les nouveaux produits
  • , les

  • bonnes stratégies de transfert PER
  • ,

  • le devoir de conseil en cas de particulier transfère
  • le transfert des contrats d’assurance-vie au PER

Bon à savoir : profitez jusqu’au 31/12/2022 d’une double provision exceptionnelle sur vos gains en capital d’assurance vie en investissant les encours achetés lors d’un PER !

Le PER Eres

Si vous recherchez une offre de PER combinant les dernières innovations réglementaires, techniques et financières, et qui offre un très large choix d’investissements financiers parmi les meilleurs du marché, nous sommes à votre service, contactez-nous.

Pour résumer

Quels types de paiements puis-je effectuer pour mon PER individuel ?

Vous pouvez financer votre contrat PER individuel soit par des paiements volontaires (planifiés ou ponctuels), soit par des transferts d’épargne déjà établis.

Quels sont les cas de déblocage pour le PER individuel ?

Le PER individuel peut être liquidé au moment du départ à la retraite ou en cas de libération anticipée (acquisition de la résidence principale, décès du conjoint, invalidité, surendettement, liquidation judiciaire…).

Comment mon PER individuel est-il liquidé ?

Pour la partie correspondant aux paiements volontaires (compartiment 1) et la partie correspondant aux flux de l’épargne du personnel (compartiment 2), le titulaire aura le choix entre une sortie de capital de 100 % à l’échéance, une rente viagère et un mix entre les deux.

Retrouvez tous les épisodes de la saga

#GameOfPacte

#GameOfPacte Saison 1 :

Épisode 1 : Liberté, simplicité, portabilité ou révolution #PacteEpisode 3 : PER vs assurance-vie, 1er semestre fiscalitéÉpisode 4 : PER vs assurance-vie, 2ème moitié de la transmissionÉpisode 5 : PER, le fils de Madelin et PERCO

#GameOfPacte Saison 3 :

Épisode 1 : Le Noël du PER Épisode 2 : Le transfert au PER : Est-ce la bonne affaire ? Épisode 3 : PER, le nouvel allié du TNS et aussi : Saison 3, les réponses à vos questions

ARTICLES LIÉS