Pourquoi devenir auxiliaire de vie aux familles ?

Sarah est assistante de vie depuis quelques années. Elle nous explique les particularités de ses activités et comment est née sa passion pour ce métier.

Certaines activités prêtent à confusion : quelle est la différence entre l’aide à domicile, l’aide polyvalente, l’aide à domicile et le soignant ?

Le rôle du soignant est principalement axé sur les soins et le toilettage des personnes âgées. Pour le soignant, il s’agit d’aider les personnes à accomplir tous les actes de la vie quotidienne, afin de leur permettre de rester chez elles et leur qualité de vie.

A découvrir également : Quel sport pratiquer à 63 ans ?

Pourquoi avez-vous choisi de devenir assistante de vie ?

C’est surtout l’aspect social de cette activité qui m’a attiré. Rencontrer des gens et les aider est très gratifiant pour moi. Grâce à nos activités quotidiennes, les personnes âgées restent plus longtemps chez elles. Avec ce travail, je me sens utile. D’ailleurs, je n’aurais jamais imaginé faire carrière derrière un bureau. Je suis constamment à la recherche de mouvements. J’ai besoin d’un changement et surtout de ne pas faire les mêmes choses tout le temps. Le travail que je fais est composé d’activités diversifiées et m’éloigne de la monotonie.

A lire également : Comment retrouver une réservation de train ?

Pouvez-vous nous donner une description précise de votre profession ?

Je m’efforce d’accompagner les gens dans leurs tâches quotidiennes. Mes activités incluent les actions quotidiennes, c’est-à-dire le nettoyage, les courses ou même le repassage. Dans le cadre de mon travail, je rencontre de nombreuses personnes âgées qui n’ont plus toutes leurs capacités physiques et cognitives.

En conséquence, je donne souvent un coup de main dans les tâches administratives. Cela implique principalement de remplir des documents ou de transporter des colis. Je lis aussi un peu parfois.

Je ne pars jamais en tournée sans la boîte à outils de l’assistant. En effet, cette boîte à outils me permet d’avoir sous la main une tablette avec des activités adaptées dont des programmes d’entraînement, Edith et Joe, qui incluent des jeux de mémoire amusants et culturels pour les personnes âgées, mais aussi des objets utiles tels qu’une boule en mousse, un kit de manucure et une huile de massage.

De quoi passer un bon moment avec mes bénéficiaires et créer un lien. Ils en demandent plus à chaque visite, c’est très agréable de les voir s’épanouir grâce à ce type d’outils.

Parlez-nous de votre journée de travail

Mes activités s’étalent sur huit heures de travail par jour, soit 8 h à 16 h. Mon emploi du temps et mes horaires sont entièrement gérés par un travailleur social. En principe, je dois m’occuper de 4 personnes par jour : 2 personnes entre 8h et midi et les 2 autres l’après-midi.

Travaillez-vous seul ou en équipe ?

Dans le cadre de mon travail, je réalise toutes les activités de mon propre chef au domicile de la personne à aider. Cependant, je travaille sous la supervision d’un travailleur social.

En ce qui concerne vos activités, pouvez-vous dire s’il s’agit d’un travail difficile ?

Physiquement, c’est un travail qui peut rapidement devenir difficile, surtout lorsqu’il s’agit de préparer les personnes que vous aidez. Ce qui est parfois difficile à gérer, c’est l’aspect émotionnel. En effet, il est impossible de côtoyer les gens sans s’y attacher. Voir quelqu’un tous les jours, partager son espace et ses émotions crée inévitablement des liens, surtout avec les plus âgés. Il est difficile d’apprendre que l’une des personnes que nous avons aidées est décédée.

Quelles sont les principales qualités d’un bon assistant dans la vie ?

Tout d’abord, un bon soignant devrait aimer les personnes âgées. De plus, vous devez être utile, patient, attentionné et empathique.

ARTICLES LIÉS