Est-il possible de toucher le chômage et la retraite en même temps ?

Les périodes de chômage peuvent être prises en compte pour le calcul des trimestres de retraite. Mais une autre question se pose : est-il possible de percevoir le chômage et sa pension de retraite en même temps ?

La réponse est oui, vous pouvez combiner ces deux sources de revenus, mais sous certaines conditions. En particulier, vous ne devez pas avoir atteint l’âge légal de la retraite et avoir quitté involontairement votre emploi.

A voir aussi : Comment organiser les 50 ans de mariage ?

Si vous avez droit à une pension de chômage cumulée, le montant de votre ARE dépendra de votre âge. Enfin, sachez que certains événements vont mettre fin à l’accumulation de ces deux revenus. Ce sera le cas lorsque vous aurez atteint l’âge légal de la retraite et que vous justifierez le nombre de trimestres nécessaires pour accéder à une pension à taux plein. Continuez à lire cet article pour connaître les conditions et les modalités de la combinaison de la retraite et du chômage.

Les conditions pour combiner retraite et chômage

En règle générale, il n’est pas possible de percevoir l’allocation de retour au travail (ARE) lorsqu’on est à la retraite, dans la mesure où il est nécessaire d’avoir cessé toute activité pour pouvoir acquérir des droits à pension.

A découvrir également : Comment organiser sa semaine de travail ?

Cependant, certaines personnes sont mises à la retraite involontairement. C’est le cas notamment des officiers militaires ou des contrôleurs aériens, professions pour lesquelles l’employeur peut faire appel à des salariés qui partent à la retraite après un certain âge.

Pour les personnes qui reçoivent une pension de retraite « prématurément », il est possible de le combiner avec le chômage, si :

  • Ils sont inscrits sur la liste des demandeurs d’emploi
  • Ils n’ont pas encore atteint l’âge légal de la retraite (62 ans), sauf s’ils n’ont pas le nombre de trimestres requis (dans ce cas, ils peuvent bénéficier de l’ARE jusqu’à leur retraite complète, dans la limite de leurs droits)
  • Ils ont travaillé au moins 88 jours ou 610 heures (4 mois) au cours des 24 derniers mois, OU 36 mois s’ils sont âgés de 53 ans et plus
  • Ils n’ont pas quitté leur emploi volontairement (démission non légitime)
  • Ils sont physiquement aptes à occuper un emploi
  • Ils sont à la recherche d’un emploi de manière efficace et permanente
  • Ils vivent en France

Attention : si vous avez fait une demande de retraite anticipée, vous ne pouvez pas cumuler l’ARE et votre pension de vieillesse, quelle qu’en soit la raison (invalidité, longue carrière, incapacité, etc.).

Les montants de l’indemnisation du chômage et de la pension

Le plafond d’accumulation de l’ARE à la retraite dépend de l’âge du bénéficiaire :

  • Si la personne est âgée de moins de 50 ans : il peut cumuler pleinement sa retraite et son ARE
  • Entre 50 et 55 ans : le montant de son ARE brut est réduit de 25 % du montant net de sa pension de retraite
  • Entre 55 et 60 ans : le montant de son ARE brut est réduit de 50 % du montant net de sa pension de retraite
  • Si la personne est âgée de plus de 60 ans : le montant de son ARE brut est réduit de 75 % du montant net de sa pension de retraite

Lorsqu’un pensionné atteint 67 ans, le cumul avec l’ARE n’est plus possible, même si tous les droits au chômage n’ont pas été épuisés.

Chômage cumulé et retraite : fin de l’indemnisation

La combinaison chômage et retraite n’est plus possible dès lors que le retraité :

  • A épuisé tous ses droits au chômage
  • Vous n’êtes plus inscrit en tant que demandeur d’emploi
  • Trouvez un emploi
  • Reçoit un soutien pour le le rétablissement ou la création d’une entreprise, les prestations en espèces versées par la CPAM (maladie), le complément du libre choix de l’activité ou la prestation éducative partagée de l’enfant, ou l’allocation de présence parentale
  • Conclut un contrat de service civique
  • Effectue une formation professionnelle qui n’est pas répertoriée dans son PPAE
  • N’a pas fourni les informations correctes à Pôle emploi, notamment lors de ses déclarations trimestrielles
  • Atteint l’âge légal du départ à la retraite et justifie la durée d’assurance requise
  • Atteint l’âge de la retraite automatique complète (67 ans)
  • Ne réside plus sur le territoire français
  • Reçoit une pension dans le cadre du compte de difficultés personnelles
  • Reçoit une retraite anticipée pour travailleurs handicapés ou handicapés

ARTICLES LIÉS